Thibaut Lecomte : le « porte-étendard » de l’aviron gérômois

Thibault LECOMTE Vice-champion du monde - 23 ans
Thibault LECOMTE Vice-champion du monde - 23 ans

       Samedi soir, les rameurs de l’ASG Aviron avait le plaisir de se réunir autour de leur président Arnaud Tixier afin de fêter comme il se doit  la seconde médaille internationale de Thibault LECOMTE et l’ensemble des résultats des compétiteurs du club.

 

       A la mi-saison voire même un peu plus, Arnaud Tixier peut déjà affirmer que 2012-2013 est un bon cru pour les rameurs locaux et c’est bien légitime, compte tenu des résultats obtenus jusqu’alors. Résultats que nous attendrons un peu pour détailler D’ailleurs, le héros du jour se nommait Thibaut Lecomte (voir vidéo), à nouveau vice-champion du monde en 4 de couple chez les poids légers (moins de 23 ans) avec ses coéquipiers de l’équipe de France. Une médaille d’argent acquise à Linz en Autriche où l’équipage tricolore s’est fait distancer une fois de plus par les Italiens.

       « Nous savions que notre point fort était le départ, nous étions déjà partis très vite en série et avons fait de même en finale. Les italiens n’avaient pas très bien ramé jusqu’à la dernière course, pour nous il fallait contenir le retour des Allemands et la victoire semblait possible. C’est ce que nous avons fait sur les premiers 1000 m de la course que nous avons bien géré. Puis les Italiens ont commencé à remonter et ont placé une énorme attaque dans le troisième 500 m et nous n’avons pas pu résister. Ils nous ont vraiment bluffé ! Il l’ont joué fine dans les séries en ne dévoilant pas leur jeu et leur équipage était vraiment très fort, car je pense que nous avons fait une finale solide et pourtant nous finissons à un peu plus de 2 secondes », commente Thibaut Lecomte.

       Mais ce dernier ne boude cependant pas son plaisir. Sa sœur Justine, dans une compétition particulièrement relevée cette année chez les dames, a été un peu moins heureuse et se contente d’une 8ème place en 4 de couple également. « Thibaut est un peu le porte-étendard du club. Mais je ne vous cache pas que j’aimerais vraiment qu’il débloque le compteur et soit champion la prochaine fois ! Par ailleurs, ces bons résultats obtenus cette année et lors des dernières saisons lui donnent également envie de faire autre chose que du 4 de couple qui n’est pas olympique. Il risque donc sans doute de s’orienter vers en pointe pour 2016/2020 ", confie le président de l’ASG aviron.

En attendant, il lui reste notamment un dernier championnat de France à disputer en septembre à Mantes-la-Jolie. Il s’agit d’un sprint nouvelle formule sur 500 m histoire de peut-être finir la saison en beauté et ramener une nouvelle médaille au club.

       Un club qui se porte on ne peut mieux. En effet, il est important de signaler que lors des derniers championnats nationaux, l’ASG a tout de même envoyé la bagatelle de 29 rameurs (14 minimes, 1 cadet, 4 juniors et 10 seniors), sans doute un record en la matière pour l’aviron gérômois, ramenant entre autre une première médaille en 4 de couple chez les dames. « Tout cela prouve notamment que nous arrivons, contrairement à ce que certains pouvaient penser, à garder nos seniors au club. Notre politique est payante. En leur fournissant un cadre, une ambiance, de la motivation et des objectifs, tout est possible », conclut Arnaud Tixier.



Écrire commentaire

Commentaires : 0